Selon les résultats d’une étude canadienne, les facteurs de décrochage sont plutôt liés directement à la profession enseignante que liés à l’évolution de carrière des individus (ex. : changement dans les aspirations professionnelles, départ à la retraite, avancement professionnel) ou à leur évolution personnelle (ex. : congé de maternité, déménagement).

Parmi les besoins exprimés:

  • le temps (83,4 %)
  • La gestion de classe (65,3 %)
  • Les élèves avec des besoins spéciaux (37,8 %),
  • Le fonctionnement de l’école (11,6 %)
  • La formation dans divers domaines (9,4 %)
  • Le manque de ressources (9,1 %)
  • Les élèves issus de l’immigration (4,2 %)

Résultats complets de l’étude sur http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/05/31052017Article636318135510709390.aspx